Humeurs

Moi, femme, je suis, je peux, je veux, je vais. (Rise up)

Temps de lecture : 3 min

women will rise-les femmesEn cette journée internationalement consacrée aux femmes, j’ai eu envie d’écrire un petit billet sur les pensées que m’inspire cette célébration. Loin de moi l’idée de faire la leçon, ces pensées sont précisément des choses que je tente d’intégrer à mon fonctionnement progressivement, parce qu’entre vous et moi, c’est pas facile tous les jours…
Voici donc un petit texte à destination de tous mais surtout des femmes, puisse-t-il faire écho/ vous inspirer ou vous motiver.

« You are STRONG, you are SMART, you are CAPABLE » ( Vous êtes fortes, intelligentes, et capables)

De nombreux progrès et initiatives ont été faits ces dernières années quant à la reconnaissance du pouvoir des femmes. Cependant, trop de croyances subsistent encore quant aux capacités, et aux compétences des femmes, et ce des deux cotés. Ce sont ces mêmes croyances qui sont aujourd’hui encore, la base de disparités visibles dans de nombreux aspects de notre société. Oui, nous sommes des femmes. Non, cela n’entraîne absolument pas que nous soyons faibles, inadaptées ou incompétentes. En clair : vous pouvez TOUT faire, et si quelqu’un ose vous dire le contraire, que cette personne choisisse un argument autre que votre sexe/genre.

Les standards et les schémas imposés ça suffit

Les conditionnements sociaux, héritées directement des siècles derniers, sont encore bien présents dans les esprits. C’est donc ainsi que la société continue insidieusement d’attendre des femmes qu’elles soient avant tout des épouses, des partenaires, des mères, etc. Oui mais non. Le libre-arbitre, l’autodétermination et le droit de disposer de notre corps ne sont pas des notions facultatives. Peu importe l’âge, la culture, la vie ou le statut, laissons à chacune le soin de décider (de façon libre et indépendante) d’être ou ne pas être, de faire ou de ne pas faire. Nous sommes qui nous sommes, pas des standards sociétaux.

« Ce n’est pas très féminin »

Phrase déjà absurde dans les années 50.

Cela ne veut rien dire. Stop.

« Les femmes sont trop émotives »

Être une femme n’implique pas nécessairement que je sois incapable d’être rationnelle, submergée par mes « émotions ».
Donc, oui je suis tout a fait capable d’être rationnelle. Oui, j’ai des émotions (sachant qu’avoir des émotions n’est pas une spécificité féminine). Non, mes émotions n’entravent pas nécessairement mon jugement (et si c’est le cas, mon statut de femme n’est pas à pointer en premier). Non, afficher mes émotions, ou les manifester, ne fait pas de moi une « victime de mon sexe/genre ». Et enfin, l’intelligence émotionnelle étant une force, dont sont souvent pourvues les femmes, soyons en fières !

Vous êtes belles !

Oui, vous êtes belles, dans toutes les formes et toutes les tailles. Aimons-nous, acceptons-nous (ce n’est pas facile, je sais bien), et ne laissons personne nous faire douter, ou nous dégrader. Seule une personne de mauvaise foi dirait le contraire. Les femmes sont particulièrement jugées sur leur apparence. Et c’est regrettable. Les femmes n’ont pas à être définies par leur physique, ou leur beauté. (pourquoi le devraient-elles d’ailleurs ?) De même, elles ne devraient pas non plus être traitées d’une façon ou d’une autre en fonction de ces critères. Donc encore une fois : Vous êtes BELLES !

Arrêter de s’excuser (parce qu’il n’y aucune raison de le faire)

Trop souvent, des femmes (moi comprise) s’excusent de choses pour lesquelles elles ne devraient même pas se sentir coupables. C’est vraiment surréaliste quand on y pense, et complètement archaïque, un peu comme ces femmes à qui l’on reprochait autrefois de ne pas pouvoir enfanter de garçon. Elles s’autoflagellaient, alors même qu’elles n’y étaient pour rien ! Et pour cause, savez vous que c’est en réalité le sperme qui détermine le sexe de l’enfant ? (l’homme étant le seul détenteur du chromosome Y, à savoir mâle) Ironique non ?

A notre niveau et dans notre société actuelle, cela se traduit par toutes sortes de hontes et de culpabilités aussi absurdes les unes les autres. Par exemple, s’excuser/avoir honte ou se sentir coupable (la phrase pourrait aussi être, « je n’ai pas à m’excuser/avoir honte/ me sentir coupable ») :

  • D’avoir ses menstruations (vécu)
  • De vouloir privilégier sa carrière
  • D’avoir des enfants/ou de ne pas en avoir)
  • De ne pas être en couple/ou de ne pas vouloir l’être
  • D’avoir décidé de ne pas choisir entre carrière et famille
  • De gagner plus d’argent que leur conjoint/partenaire
  • D’avoir « trop » de répondant  (vécu)
  • Des fluctuations hormonales qui résultent du cycle menstruel
  • D’avoir des idées labellisées féministes (vécu)
  • De ne pas aimer des choses socialement considérées féminines (vécu)
  • D’aimer des choses socialement considérées masculines (vécu)

Si vous avez un autre exemple en tête, mettez le en commentaire surtout ! 😉

Les femmes sont des êtres extraordinairement courageux

L’histoire du monde et notre monde actuel continuent de nous le montrer. Il n’y aucun obstacle et aucune oppression dans ce monde qui n’aient pas été multipliés pour les femmes. Injustices qu’elles continuent de subir, surmonter, et transcender années après années. Pour preuve, bien que je puisse être en train d’écrire librement cet article tranquillement, d’autres doivent encore se battre pour la reconnaissance de droits humains fondamentaux. Je tiens donc à rendre hommage à toutes ces femmes, celles qui se battent, celles qui protègent, celles qui guident, celles qui inspirent, et bien sûr celles qui bravent et résistent à tout pour leur famille.  Mesdames, je vous dis merci à toutes du tréfonds de mon coeur. Vos actes et sacrifices ne seront pas vains.

Une pensée toute particulière à toutes les femmes afrodescendantes, souvent sous-estimées et marginalisées. Le progrès est en marche, en témoigne cet article de la génialissime Clarisse Libene.

PS : Si la réussite de l’une est la réussite de toutes, LES oppressions des unes sont également l’affaire de toutes. #intersectionality

Ladies, you rock !

 

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :